chasuble

Denomination
  • chasuble

Images
Description analytique

Chasuble opus anglicanum représentant la Crucifixion brodée sur velours.Le fond de cette chasuble a été réalisé en velours uni de soie bleu "hyacinthe" teint à l'indigo ; il est fort usé et parfois en lambeaux. Sur le fond, de gros fleurons sont brodés en fils de soie et d’or, d'où jaillissent des tiges bordées de sequins métalliques dorés ; de la partie inférieure, d'autres débutent et s'enroulent pour former une variante de rinceaux. Sur chaque face du vêtement sont appliqués des orfrois, dont le fond est composé de toile de lin écrue et qui recouvre en partie certains fleurons. Ce type de décor est typique de l’Angleterre au XVème siècle, tant sur des broderies civiles que religieuses.Autour du vêtement est appliqué un galon rouge, teint à la cochenille et l'ensemble de la chasuble est doublé de toile de chanvre.La forme de la chasuble est légèrement échancrée sur le devant. De gros fleurons, d'environ 40 cm, sont disposés en semis, de part et d'autre de 2 orfrois situés respectivement sur les milieux devant et dos. Constitués de 5 feuilles disposées de manière symétrique, par rapport à un axe vertical, celle-ci rappelle l'aspect déchiqueté du chardon. Ces feuillages, plutôt denses, sont accompagnés d'éléments linéaires jaillissant du centre du fleuron.Les orfrois constituent les parties centrales du devant et du dos de la chasuble. Chaque orfroi est divisé horizontalement en 3 parties formées par des niches de forme architecturale, contenant chacune un personnage. Chacun d'entre eux est entouré, sur les côtés, par un pilier supportant un dais (voûte gothique à clef pendante, surmontée d'une tour dont on aperçoit que 3 côtés ; chacun de ceux-ci sont ornés, dans la partie inférieure, de fenêtres, et dans la supérieure de créneaux et merlons). L'orfroi du devant est composé d'une longue bande rectangulaire, disposée verticalement. L’orfroi qui orne le devant de la chasuble présente trois personnages, debout dans des niches d’architecture. Dans la partie supérieure, se situe un personnage nimbé. Il s'agit de saint Jean, bénissant le calice. Le personnage au centre, barbu et aux traits de veillard, porte une corne. Il s'agit de l'attribut du prophète Samuel. Les caractéristiques du personnage dans la partie basse de l'orfroi se rapprochent de celles du personnage de saint Pierre.L'orfroi situé sur le dos est cruciforme et traite le thème de la crucifixion. Le Christ est nimbé, en croix, entouré de deux anges émergeant chacun d'un nuage et recueillant son sang dans trois calices. Le Christ est représenté dans une version postérieure au XIème siècle (mort, les yeux clos) et annonce selon Louis Réau les piéta de la fin du Moyen Age. Sous la crucifixion se trouvent deux personnages dans des niches, sans doute saint Jean-Baptiste, portant une banderole où l’on peut lire ( ?) « Ecce Agnus ... », et un personnage de l’Ancien Testament.L’ensemble de ces broderies comporte une gamme de couleurs mordorées, allant de nuances d'ocres orangés à des teintes de verts. De dominante chaude, le tout est tonifié par quelques fils bleus, qui rappellent ainsi la teinte contrastante du fond. Le galon posé autour des orfrois et sur les bords de la chasuble vient aussi en opposition.(Mémoire de Y. Guilloux : Les ornements sacerdotaux brodés du musée Dobrée).

Désignation :Notes : opus anglicanum représentant la Crucifixion brodée sur velours. Exécution :Type d'exécutant : BrodeurDate d'exécution : 15ème siècleMoyen âge tardifLieu d'exécution : AngleterreUtilisation / destination :Type d'util. / dest. : utilisation d'origineUtilisation / destination : culteUtilisation / destination : objet religieuxUtilisation / destination : vêtement religieuxCollecte :Site : Indéterminé : NantesNotes : paroisse du diocèse de Nantes Matière et technique :Matière : velours de soiefils de soiesequintoile de linfil métalliquetoile de chanvreTechnique : broderie à fond recouvertbroderie au passé plat empiétantpoint couchéappliquedoubléLibellé : La broderie des fleurons, sur le velours uni de soie bleue, est réalisée avec des fils de soie (sans réelle torsion), des fils métalliques dorés (en soie entourée d'une lamelle d'un alliage de cuivre doré et d'argent, torsion en S). Sur chaque face du vêtement est appliqué un orfroi dont le fond est composé de toile de lin écrue.Fleurons et orfrois sont brodés à fond recouvert. La soie est brodée au passé plat empiétant. Un point couché permet de maintenir le fil métallique. L'ensemble de la broderie est ensuite appliqué sur le velours. On peut noter la pose de sequins et la pose de galon de part et d'autre des orfrois et sur les coutures extérieures du vêtement.D'autre part, l'utilisation de la couchure et la technique de l'application sont courantes à cette époque. Celle-ci permet de gagner du temps dans la réalisation; plusieurs brodeurs pouvaient ainsi broder séparément en participant au même ouvrage. Kay Staniland écrit que "les motifs pouvaient être préparés individuellement par une plus grande équipe puis assemblés et cousus rapidement sur un vêtement ou une tenture." La technique de l'application permet aussi de travailler sur un support adapté au travail de la broderie, en évitant de broder à même le velours, trop instable. (Mémoire de Y. Guilloux : Les ornements sacerdotaux brodés du musée Dobrée). Mesures :Mesures : Hauteur en cm  113Largeur en cm  50Hauteur en cm  128Largeur en cm  74Notes : Dimensions du devant : H.113 cm et L.50 cmDimensions du dos : H.128 cm et L.74 cm Inscriptions / marques :Type d'inscription : LégendeEmplacement : Sur le titulusTranscription : INRI Type d'inscription : InscriptionEmplacement : Sur le phylactèreDescription : Tenu par saint Jean-Baptiste (sous la Croix) Transcription : Ecce agnus dei Domaine :COSTUME- ACCESSOIRES DU COSTUMECROYANCES-COUTUMESMEDIEVALBRODERIETEXTILEBibliographie :Référence bibliographique : cat 1869Notes : p.93-94 n° 208 Référence bibliographique : De Farcy L., La broderie du XIe à nos jours, 1890Notes : p.52 Référence bibliographique : De Farcy L., La broderie du XIe à nos jours, 1919Notes : pl.232 Référence bibliographique : cat 1903Notes : p.320, n° 397 Référence bibliographique : La Bretagne au temps des ducs, 1991Notes : p.149 Type d'information : source vérifiéeRéférence bibliographique : Art et liturgie au Moyen Age, Nantes, 1977Notes : p.33 n°57, pl.IV Type d'information : source vérifiéeRéférence bibliographique : Guilloux Y., Ornements sacerdotaux du musée DobréeNotes : p.12 à 22 ; catalogue iconographique : p.6-7 Exposition :Référence d'exposition : La Bretagne au temps des ducs, Nantes, 1991Notes : p.149 Référence d'exposition : Art et Liturgie au Moyen Age, 1977, NantesNotes : p.33, pl.IV Multimedia :Multimedia : 857-25-1.jpg K:\MOBYDOC\IMAGES857-25-1 a.jpg K:\Mobydoc\Images857-25-1 b.jpg K:\Mobydoc\Images857-25-1 c.jpg K:\Mobydoc\Images857-25-1 e.jpg K:\Mobydoc\Images857-25-1-d.jpg K:\Mobydoc\ImagesNuméros d'identification :